C'est quoi l'upcycling ?

Celui-ci consiste à réutiliser un objet en le détournant de sa première fonction, on parle de revalorisation, ou de recyclage « par le haut ». En effet, contrairement au recyclage traditionnel, ici on ne détruit pas la matière, mais on se l’approprie pour lui donner une seconde vie. Et comme par magie, on allonge alors la durée de vie du produit en lui donnant une valeur supérieure à la valeur originelle ! 

Historiquement, le mot upcycling est apparu en 1994, sous la plume de Reiner Pilz. Celui-ci définit le recyclage comme du « downcycling » et y oppose l’upcycling « pour ajouter de la valeur à des produits usagers, pas leur en donner moins. » Il n’en fallait pas plus pour séduire un bon nombre de créateurs et consommateurs et les fédérer autour du concept d’économie circulaire. 

Aujourd’hui, un bon nombre d’artistes utilisent l’upcycling par souci d’économie ou pour pousser à la réflexion, comme par exemple Bordalo Segundo et Diogo Machado ou Gariel Dishaw  et ses sculptures en circuits imprimés. 

Beaucoup de marques textiles se sont aussi mises au surcyclage. La plateforme trashtotrend, créée par la designer Reet Aus, cartographie les collectes de déchets textiles dans un secteur proche pour promouvoir une création d’upcycling local, et montre le travail de plusieurs designers qui expérimentent le réemploi de la matière. 

En 1989, Martin Margiela transformait déjà des sacs plastiques en pièces de haute couture. Plus récemment, les majestueux Viktor&Rolf retravaillent des robes de cocktails endommagées pour leur donner une nouvelle valeur esthétique repensée, dans une magnifique palette rose et verte. 

MinouBonjour espère avoir piqué votre curiosité et votre envie de faire partie de ce monde merveilleux, jusque dans la culotte !